Le choix de l’incinération ou de la crémation à Tulle

Le choix de la crémation doit respecter les dernières volontés du défunt. Le proche chargé d’établir les funérailles, avec ou sans lien de parenté, est la seule personne apte à définir le rite funéraire.

Lors de l’organisation des obsèques, l’étape de la crémation implique la gestion d’un ensemble de formalités administratives, parfois pénibles et stressantes pour les familles du défunt. Soucieuses de votre confort et votre bien-être, les Pompes funèbres Vigne Landon se chargent de la totalité de vos démarches administratives.

Les démarches à entreprendre avant une crémation

Avant d’entamer la crémation du corps d’une personne décédée, plusieurs formalités administratives sont à entreprendre. Un permis de la crémation accordé par le maire de la commune, est essentiel pour mener à terme la cérémonie funéraire.

Pour l’obtention de cette autorisation, il faut se rendre à la commune du lieu du décès ou de la mise en bière, muni d’une demande écrite, d’un acte de décès et d’un certificat médical.

La cérémonie pour rendre hommage au défunt

Célébrée dans le crématorium le plus proche du lieu du décès, la cérémonie funéraire pour crémation sert à rendre à dernier hommage à la personne décédée.

Après la mise en bière et la fermeture du cercueil, la famille du défunt est invitée à se rassembler dans un salon funéraire annexe pour recevoir les condoléances. Une fois les derniers adieux entamés, le corps et le cercueil sont réduits en cendre et déposés dans une urne funéraire.

Que deviennent les cendres ?

Suite à la crémation du corps au crématorium, les cendres générées sont placées dans une urne funéraire. Juste après, les proches du défunt sont amenés à effectuer l’une des actions suivantes :

  • L’inhumation de l’urne au sein du caveau funéraire ou dans un monument cinéraire
  • Le dépôt des cendres dans une niche appelée columbarium
  • La dispersion des cendres dans le jardin du souvenir ou dans la nature

Attention, il est formellement interdit par la loi de répandre les cendres dans un lieu à part ceux cités ci-dessus.